Soutenez Natacha!

En ajoutant un lien vers "Histoires Erotiques" sur votre blog/site


Ou un logo :  


Tous les liens disponibles...

Une soirée coquine chez ma belle-mère

Une soirée coquine chez ma belle-mère

thématique : Confessions intimes
2 commentaires - postez votre com'
posté le Jeudi 1 novembre 2007 par Natacha

Résumé de l’histoire érotique : Romain doit passer chercher son père et sa belle-mère pour les conduire au théâtre, mais il arrive en retard et ne les trouve pas. Il sonne encore une deuxième fois à la porte de sa belle-mère mais la maison semble vide. Soudain, une belle brune ouvre la porte et dit à Romain que son père et sa femme sont partis, mais notre ami ne s’intéresse plus au théâtre et s’attarde à mater cette beauté qui semble le regarder très coquinement. Soudain il demande la permission d’aller au toilette comme prétexte pour entrer à la maison où une soirée très coquine l’attend. Un récit très chaud, que notre blog d’histoires érotiques vous propose aujourd’hui.

  

soiree coquine chez ma belle-mere

  


La nuit tombe et je suis pressé car je dois accompagner mon père et sa femme (ils viennent de se marier) au théâtre. En général je déteste ces sortes de sorties mais il faut intégrer cette inconnue à la famille et je suis quelqu’un de très compréhensif. Je suis censé passer les chercher, chez elle. Comme je ne m’y suis jamais rendu, je regarde l’adresse pour voir si c’est bien ici.

  

Voilà, c’est trouvé, il paraît que ma belle-mère habite la grosse maison aux tuiles bleues juste devant moi. Je gare ma voiture et descends vite car le temps presse. Je me dis qu’ils vont tarder un peu à ouvrir car ils sont tous les deux âgés et un peu sourds, et je profite pour arranger ma cravate et rentrer ma chemise dans mon pantalon.

  

Les minutes passent et personne ne répond. Ils sont peut-être partis sans moi, de peur de rater le spectacle. De toute façon, je sonne de nouveau pour vérifier qu’il n’y a personne à la maison.

  

J’attends quelques secondes et comme il n’y a pas de réponse, je fais demi tour pour m’en aller. Et juste au moment où je commence à descendre les marches en direction de ma voiture, une voix très douce me fait revenir en arrière.

  

-En quoi je peux vous aider ?- Je n’en crois pas mes yeux, devant moi je vois une très jolie femme brune, qui à mon avis ne dépasse pas la trentaine. Elle me regarde d’un air plutôt hautain.

  

Je lui réponds que je suis le fils de Jules, et que je suis venu le chercher. Elle sourit et me dit qu’ils sont partis pour ne pas arriver en retard au théâtre et qu’ils m’attendent là-bas. Cette superbe brune parle lentement et j’ai l’impression qu’elle le fait exprès pour m’explorer du regard.

  

Je me sens observé jusque dans les moindres gestes et je ne peux m’empêcher de bégayer car je fais ça quand je suis nerveux.

  

Je fais de mon mieux pour prolonger la conversation car je n’ai plus envie d’aller voir un spectacle ennuyeux à vingt minutes d’ici. Je me concentre sur sa belle poitrine et sur sa robe très lâche que le vent soulève de temps en temps. Je lui demande son nom mais elle ne me répond pas et sourit d’une façon si coquine que j’ai failli craquer.

  

Je lui demande la permission d’aller au toilette comme prétexte pour pouvoir entrer à la maison. Elle acquiesce mais ne me croit pas du tout, et j’ai l’impression qu’elle a compris mon jeu. C’est bizarre mais c’est la première fois que je me sens maté par une femme et ses regards indiscrets me font rougir.

  

En entrant, elle marche devant moi et le dandinement de ses fesses me fait bander comme un fou. Je laisse échapper un soupir pour soulager un peu ma tension.

  

Tout chez-elle me fait craquer, la beauté de son visage, ses jambes fermes et rasées, ses seins qui pointent droit devant et qu’elle ne prend pas la peine de cacher sous son décolleté généreux. Je marche doucement pour dissimuler ma gaule et je cherche dans ma tête des prétextes pour rester à la maison.

  

Soudain, ma jolie brune fait demi tour et me signale un couloir sombre, au bout duquel je peux trouver le toilette. Son bras frôle ma poitrine et je reste immobile sans savoir quoi faire. Est-ce un signe ? Dois-je l’embrasser sur les lèvres ou la prendre dans mes bras ? Je m’apprête à marcher vers le couloir quand, tout à coup, je glisse sur le plancher ciré et tombe par terre.

  

J’entends un petit rire et puis, des pas qui viennent vers moi. Je la vois venir et s’accroupir à côté de moi. Elle me tend sa main en riant et au moment où je vais la prendre, mes yeux me font découvrir, sous sa jupe, son entrejambe tout nu. Elle ne porte pas de culotte et la vue de sa chatte rasée me rend fou.

  

Nous restons en silence un instant mais elle ne prend pas la peine de dissimuler son excitation et je vois une petite goutte de mouille qui s’écoule entre les lèvres de son sexe et tombe sur mon pantalon.

  

Ça suffit, je suis fou et, sans plus de préliminaires, je la prends dans mes bras de façon à ce qu’elle reste à califourchon sur moi.

  

Elle ne perd pas son temps et ouvre la fermeture de mon pantalon pour laisser sortir ma verge toute palpitante et l’enfile dans son vagin, au milieu de petits cris très bandants. Je reste couché sur mon dos pendant qu’elle se trémousse dans tous les sens, pour me faire plaisir.

  

Je ferme les yeux et il me semble que je suis le cheval d’une amazone sauvage, qui monte sur moi pour me conduire au septième ciel.

  

Je ne bouge pas car cette soirée coquine chez ma belle-mère a anéanti mes forces, je suis l’objet sexuel de cette vicieuse et je la laisse faire.

  

Après quelques minutes de folie, elle jouit, au milieu de spasmes incroyables et ses cheveux en désordre lui donnent une allure de démon ivre de sexe. Une fois épuisée, elle se couche sur moi et me chuchote à l’oreille : je suis la fille de ta belle mère.

  

Vous avez un talent pour écrire des histoires coquines et vous souhaitez les partager avec le plus grand monde ? Envoyez-les à l’adresse suivante : natacha.charme@gmail.com et nous les publierons avec plaisir !

 
 
 

2 Réponses à “Une soirée coquine chez ma belle-mère”

  1.  
  2. chester34 dit :

    j’adore les femmes faciles qui ne tournent pas autour du pot ;-)

  3.  
  4.  
  5. chester34 dit :

    j’adore les femmes faciles qui ne tournent pas autour du pot ;-)

  6.  
 

Poster un commentaire

Vous devez ouvrir un compte gratuit et être connecté pour poster un commentaire.

Citer cet article "Une soirée coquine chez ma belle-mère" sur votre blog :