Soutenez Natacha!

En ajoutant un lien vers "Histoires Erotiques" sur votre blog/site


Ou un logo :  


Tous les liens disponibles...

Une etudiante tres reconnaissante

Une etudiante tres reconnaissante

3 commentaires - postez votre com'
posté le Lundi 16 juin 2008 par erick

Aujourd’hui, je ne resiste pas à l’envie de partager avec vous l’histoire incroyable que mon ami Brian m’a racontée il y a quelques jours. Bonne lecture. Erick

  

Brian est documentaliste et travaille à la bibliothèque de la faculté. Il a 35 ans et des cheveux poivre et sel qui s’accommodent particulièrement bien avec son visage toujours jeune. Il est gentil, cultivé et même sportif de temps en temps.

  

En bref, nous pourrions dire qu’il serait pour beaucoup de femme mature un beau-fils voire un amant idéal. Mais mon ami ne veut pas se résoudre à être juste un bon parti, il voudrait tellement vivre une aventure torride avec une des ces jeunes filles qui déambulent quotidiennement entre les rangées de livres qui constituent son univers.

  


Souvent, il me raconte ses espoirs ou désespoirs avec l’une ou l’autre étudiante plus assidue mais auprès desquelles il n’ose jamais tenter sa chance. Cependant l’histoire que je vais vous ranconter maintenant est absolument à déconseiller aux cardiaques…

  

C’était un vendredi soir et comme souvent dans ce cas, les étudiants s’empressent de replier boutique pour retourner bien vite dans leur famille afin d’étudier au calme ou de retrouver leur âme sœur restée dans leur région d’origine.

  

Evidement, comme mon ami est le seul célibataire de l’équipe, c’est toujours sur lui que retombe la tâche ingrate de fermer la boutique à la fin de la semaine mais ce soir là, je vous jure que Brian ne l’a pas regretté !!!

  

Comme toujours, la bibliothèque avait vu défiler une quantité non négligeable de jolis petits corps en tout genre qui auraient fait pâlir les plus beaux top-models des podiums des grands couturiers parisiens.

  

Mais depuis midi, il ne restait que deux étudiantes, une brune et une blonde, qui bossaient ferme sur la littérature du siècle des Lumières. Une petite heure avant la fermeture, au moment où les collègues de mon ami l’abondonnèrent à son triste sort, la brune prit congé de sa copine qui se retrouva du même coup seule à seul avec Brian.

  

Elle était en tout point magnifique ! Elle était si concentrée à éplucher un traité de littérature qu’elle ne semblait pas remaquer ni le temps passer ni le jeune homme qui l’admirait sur toutes ses coutures.

  

Lorsque fut venue l’heure de la fermeture, mon ami avait bien du mal à se résoudre à mettre la belle demoiselle dehors et, de se fait, de se priver de ce ravissement visuel. Son professionnalisme le poussa néanmoins à s’approcher de cette superbe blonde pour l’inviter à clôturer ses recherches.

  

Il était debout juste à côté d’elle et lorsque la jolie blondinette leva la tête et le regarda par dessus ses lunettes. Il eu bien du mal à ne pas bafouiller tant la vue sur son décolleté était vertigineusement profonde. Brian ne savait où donner de la tête : se perdre dans son décolté ou dans le vert limpide de ses yeux.

  

Il réussit néanmoins à lui expliquer la situation sans devenir disconvenant mais la jeune fille le supplia en lui expliquant qu’elle n’avait plus que deux pages à travailler et que si elle terminait ce soir, elle pourrait ainsi garder une bonne partie de sa journée de lundi pour étudier d’autres matières. Puis elle lui promit de le remercier dignement.

  

Demandé si gentiment, Brian, ne put refuser ! Il lui indiqua qu’il allait fermer les portes de la bibliothèque conformément aux consignes de sécurité réçues puis qu’il s’occuperait de classer différents ouvrages en attente de traitement jusqu’à ce qu’elle ait fini. Il lui précisa qu’elle n’aurait qu’a l’appeler quand elle voudrait sortir.

  

Les deux jeunes gens restèrent ainsi encore une bonne demi-heure mais cette fois-ci Brian se rendit compte que la demoiselle le cherchait régulièrement du regard. Il devenait de plus en plus difficile à mon ami de masquer sa gaule alors il décida de prendre une pile de bouquins qui devaient être rangés à l’autre bout de la bibliothèque dans l’espoir de pouvoir un peu retrouver ses esprits et une apparence nettement plus présentable.

  

Il plaça donc l’imposante pile devant son membre et indiqua à la jeune fille que si elle le cherchait il serait tout au fond. Après avoir rangé toute la pile, il chercha un ouvrage qui serait susceptible de lui retirer ses idées lubriques de la tête mais rien ne semblait fonctionner.

  

C’est à ce moment qu’il entendit au loin la jeune fille qui l’appelait. Il était pétrifié, comment apparaitre devant elle avec un gourdin de plus de vingt centimètres qui tendait chacune des fibres de son pantalon.

  

Telle ne fut pas sa surprise au moment précis où il se retourna pour essayer d’identifier où elle se trouvait de la voir là, à l’entrée de la rangée dans laquelle il se trouvait. Elle devait être à 2 ou 3 mètres de lui et à cette distance, la jeune femme ne pouvait bien sûr pas ignorer l’érection de Brian… mais elle ne semblait pas gênée le moins du monde !

  

Ses yeux étaient pétillants et son sourire ne pouvait masquer son amusement face à la situation. Elle lui dit alors : « Je crois que j’ai trouvé comment vous remercier ! ». Elle s’approcha de lui, posa sa main sur son sexe dur comme de la pierre puis elle ajouta : « Je sais comment te détendre… »

  

Elle regardait fixement le jeune homme dans les yeux tout en détachant son pantalon pour en libérer ce membre palpitant qui lui faisait envie. Elle savait pertinement bien que sa proie ne pourrait pas retenir bien longtemps sa jouissance.

  

La jolie blonde s’agenouilla donc devant Brian sans autre forme de présentation et commença à lécher délicatement cette grosse verge bien dure qui la faisait rêver. Lorsqu’elle l’eut bien lubrifiée de sa salive, elle l’enfonça précautionneusement tout au fond de sa gorge avant de se lancer dans une séance de gorge profonde que mon ami n’est pas près d’oublier.

  

Durant cinq bonnes minutes le jeune homme eut l’impression qu’il allait jouir à tout instant mais à chaque fois la tension augmentait tout comme le besoin d’être soulagé. Brian n’en pouvait plus, il encouragea la jeune femme à renforcer ses ardeurs afin de le faire jouir comme jamais auparavant.

  

La belle étudiante en chaleur s’attaqua donc à son dard sur un rythme frénétique qui amena rapidement mon ami à lui balancer une énorme giglée de foutre qui emplit d’un jet la bouche de la belle demoiselle qui semblait surprise mais plutôt contente du résultat. Elle prit alors une bonne respiration avant d’avaler cette quantité impressionnante de sperme qu’elle venait de pomper à cet inconnu.

  

Lorsqu’elle se releva, mon ami l’enlaça tendrement pour l’embrasser et la remercier de sa gentillesse. Son corps était détendu mais son esprit voulait tant découvrir cette jolie anatomie que le hasard avait mis sur sa route.

  

Il commença donc à défaire les boutons du chemisier de la jeune femme pour découvrir cette poitrine ferme et généreuse. Puis il dirigea sa main vers l’entrejambe de cette créature divine pour y découvrir sa petite culotte détrempée de mouille.

  

Brian l’écarta et enfonça sans la moindre hésiation son majeur bien au fond de la foune en feu de cette étudiante chaude comme la braise. Elle gémissait de plaisir et l’invitait à amplifier ses mouvements.

  

Il n’en fallait gère plus pour que Brian retrouve quelques forces. Il allongea alors la jeune femme sur une des tables de lecture et glissa son membre raffermi dans sa chatte toute dilatée. Les deux jeunes gens essayèrent toutes les positions qui pouvaient bien leur venir à l’esprit durant ces longues minutes de plaisir intense.

  

Lorsque Brian faiblissait quelque peu, cette merveilleuse créature le réanimait au moyen de délicieux coups de langue qui rendaient à mon ami toute sa vigueur et lui donnaient envie d’essayer tout ce qu’il n’avait pas eu l’occasion de faire juque là… mais elle aussi était prète à tout ce soir là.

  

Après l’avoir sucé généreusement, elle se mit debout devant la grande table, les fesses bien en arrière puis demanda à mon ami de la prendre par derrière. Brian s’approcha pour la prendre à nouveau en levrette mais la belle saisit son membre pour le diriger un peu plus haut… vers son petit trou… !

  

Le gaillard était si excité qu’il manqua de tout balancer en introduisant son sexe à l’endroit indiqué par cette étudiante prête à tout. Mais il voulait tant savourer cet instant qu’au prix d’une concentration surhumaine, il réussit à se retenir encore quelques instants, jusqu’à s’être complètement enfoncé dans ce merveilleux petit cul. C’est alors que la jeune femme reprit l’initiative en se dandinant sensuellement sur ce gros dard jusqu’à lui faire cracher tout son venin dans une symphonie de cris de jouissance.

  

Ils s’effondrèrent alors tous les deux sur le sol complètement à bout de souffle mais aucun d’eux n’oublierait jamais cette expérience unique. Ils remirent rapidement leurs vêtements afin que les gardiens de nuit ne les trouvent pas en pareille posture.

  

Puis ils sortirent du bâtiment le plus discrètement possible. La jeune femme lui dit alors tendrement bonsoir puis ajouta avec un grand sourire : « moi, c’est Stéphanie et toi ? ». Mon ami lui dit alors son prénom et la jeune femme ajouta : « Je savais bien que derrière ton air timide se cachait un des meilleurs coups du campus… ! »

  

Vous avez un talent pour écrire des histoires coquines et vous souhaitez les partager avec le plus grand nombre? Envoyez-les à l’adresse suivante : contact (AT) charmegroup.com et nous les publierons avec plaisir !

  

Vous trouvez ce récit (envoyé par Erick) plus hard ou plus épicé que ceux qu’on vous offre au quotidien? N’hésitez pas à laisser un commentaire pour nous faire part de votre avis et nous aider à vous offrir des histoires toujours meilleures. :) Merci d’avance! Si vous voulez contacter l’auteur de cette histoire envoyez-lui un email à l’adresse : erick_elodie (AT) yahoo.fr

 
 
 

3 Réponses à “Une etudiante tres reconnaissante”

  1.  
  2. Sous un air innocente, je doute de cette étudiante mais je suis sûr qu’elle est très reconnaissante :p

  3.  
  4.  
  5. TONTON40 dit :

    qui n aurrais pas apprecie cette reconnaissance

  6.  
 

Poster un commentaire

Vous devez ouvrir un compte gratuit et être connecté pour poster un commentaire.

Citer cet article "Une etudiante tres reconnaissante" sur votre blog :