Soutenez Natacha!

En ajoutant un lien vers "Histoires Erotiques" sur votre blog/site


Ou un logo :  


Tous les liens disponibles...

Une etudiante au regard mysterieux

Une etudiante au regard mysterieux

2 commentaires - postez votre com'
posté le Jeudi 13 décembre 2007 par Natacha

Bonjour ! J’ai le plaisir de vous présenter ce récit très épicé, écrit par l’un de nos utilisateurs : Erick. Merci Erick pour contribuer au développement de notre blog d’histoires érotiques. Bonne lecture et à la prochaine. Natacha :) .

  


C’était un vendredi soir, mon épouse élodie et moi étions allés manger un petit bout dans un snack branché de la ville. Le genre d’endroit où les lumières sont tamisées et où la musique vous oblige à vous rapprocher ou à choisir un espace un peu à l’écart pour vous parler.

  

Lorsque nous sommes arrivés, nous nous sommes installés dans une salle à l’écart où un groupe de jeunes filles était attablé, l’une d’entre elles, la plus mignonne, nous regarda avec insistance, il y avait dans ce regard quelque chose de mystérieux …

  

Je me demandais, l’espace d’un instant, quelle était la raison de ce regard et, en retour, je la regardais fixement à mon tour. Elle devait avoir 18 ou 20 ans, était de petite taille, son visage avait des traits fins et ses cheveux bruns mi-longs étaient coiffés en arrière.

  

Sans rougir un instant cette jolie demoiselle me fixa encore un instant avant de reprendre sa conversation.

  

Lors du repas, je sentis à plusieurs reprises son regard se poser sur nous alors qu’Elodie et moi ne cachions ni notre complicité et ni notre bien-être.

  

Quelle pouvait donc être cette sorte de convoitise que je lisais de plus en plus clairement dans le regard de cette inconnue.

  

À la fin du repas cette jolie brunette se dirigea vers les toilettes précisément au moment ou j’allais m’y rendre pour me laver les mains. À l’approche de la porte, une question me titillait : «est-ce que j’allais la croiser ? Est-ce que j’allais savoir la raison de son intérêt ?»

  

Lorsque je suis entré dans le sas, je l’ai vue près du lavabo terminant de se laver les mains. Elle était plutôt bien proportionnée malgré sa petite taille et son décolleté largement arrondi mettait bien en évidence sa jolie petite poitrine. Cette belle inconnue faisait tout son possible pour ne pas me déranger comme si, dans cet instant de proximité, elle se sentait un peu fautive de nous avoir regardé de la sorte.

  

Je dis alors quelques banalités pour faire retomber la tension qui se dégageait de ce moment de promiscuité. Elle sembla alors se détendre et je ne pus résister davantage à lui demander pourquoi elle semblait si captivée par nous. Ses joues ne pouvaient plus cacher son émoi, elle baissa un instant les yeux, puis me lança à nouveau un de ces regards mystérieux qui m’avaient envoûté.

  

La jolie étudiante m’avoua alors qu’à la vue de mon épouse dont la morphologie s’apparentait à la sienne, elle s’était identifiée un instant à elle tant notre harmonie était perceptible et que cette vision lui avait provoqué des frissons étranges et inconnus dans le bas ventre …

  

Sentir un tel émoi chez cette belle demoiselle apparemment inexpérimentée m’excita au plus haut point mais l’amour de mon épouse était trop fort pour profiter de cette situation.

  

Je dis alors à ma jolie brunette qu’elle était vraiment très belle et que ce serait un honneur pour moi de la combler mais que je ne voulais pas tromper mon épouse et que je n’oserais jamais lui demander de faire un plan à trois de peur de la blesser.

  

Je donnais néanmoins à la belle ingénue quelques pistes pour lier connaissance avec ma bien-aimée puis je pris congé et retournai à ma place. Elle sembla vouloir attendre un moment avant de repartir, sans doute voulait-elle reprendre ses esprits.

  

À mon retour à table, ce fut le tour de mon épouse de se rendre aux sanitaires… Il s’écoula quelques minutes avant qu’elles n’en ressortent toutes les deux. Je fus heureusement surpris de constater qu’elles conversaient tout naturellement.

  

À ce moment les amies de la jeune femme lui rappelèrent qu’elles devaient s’en aller. La jolie brunette leur signala qu’elle n’avait pas fini son verre de vin et leur dit de ne pas se tracasser qu’elle rentrerait bien toute seule.

  

Sur quoi Elodie lui dit que nous étions sur le point de partir et lui dit que nous pourrions sans problème la raccompagner. Les deux amies s’en allèrent et nous l’invitâmes à prendre place à notre table. Nous avons ensuite fait les présentations et discuté quelque temps tous les trois en finissant nos verres. Elle s’appelait Ludivine avait 19 ans et commençait ses études universitaires.

  

Au moment où l’ambiance de début de soirée fit place à celle de la nuit, le patron monta le volume de la sono et nous avions de plus en plus de mal à poursuivre cette agréable conversation.

  

L’un de nous proposa alors de la poursuivre en un lieu plus calme. Nous avons alors quitté le restaurant sans vraiment avoir défini la suite, ce fut en marchant dans la rue que l’idée se précisa, nous n’habitions pas très loin et nous proposâmes à Ludivine, de prendre un verre chez nous.

  

Elle nous lança à nouveau un de ces regards dont elle avait le secret puis accepta un petit sourire aux lèvres. Je ne savais pas trop ce qui allait se passer ensuite mais j’étais excité au plus haut point.

  

Une fois chez nous, nous avons ouvert une bouteille de vin et continuer notre discussion, notre belle novice nous posait beaucoup de questions, elle avait envie de comprendre les secrets d’une rencontre et d’une relation réussie, nous lui avons expliqué ce que nous pensions être les clefs. À notre tour, nous nous sommes intéressés à Ludivine et à sa vie sentimentale et sexuelle, elle confirma ce que je pensais : elle était belle et bien vierge !

  

Ludivine nous posait beaucoup de questions pour savoir ce qu’il fallait ou pas faire à un homme pour lui être agréable, comment faire pour maximiser son plaisir de femme et arriver à cette plénitude apparente qui l’avait mise dans un pareil état au restaurant.

  

Élodie et moi nous sommes regardés un instant puis nous nous sommes levés et avons emmené cette jolie brunette dans notre chambre. Sous une lumière tamisée, nous l’avons alors déshabillée et assise sur le lit.

  

Ensuite, nous avons commencé à nous câliner devant elle comme nous aimons le faire d’habitude mais sans spectateur… La voir ainsi en train de nous admirer décuplait notre excitation et je bandais déjà comme un fou.

  

Après quelques minutes j’étais tellement excité par la situation et les caresses de mon épouse que je lui ai demandé à l’oreille si je pouvais m’approcher de Ludivine pour lui faire toucher mon sexe, elle me dit que oui.

  

Élodie s’assit à côté de Ludivine et lui montra comment me masturber. Au simple contact de sa main innocente sur mon pénis, je faillis jouir mais je réussis à me retenir encore un peu. Je lui demandais alors si elle avait envie de goûter ma semence, elle fit oui de la tête avec un bien joli sourire. Je lui dis d’approcher sa bouche de l’extrémité de mon sexe en continuant son mouvement de masturbation.

  

Après quelques secondes, je jouis d’un orgasme incroyablement fort, j’avais l’impression que cette éjaculation n’en finirait jamais… le sperme dégoulinait de sa bouche, elle avait plusieurs grosses gouttes sur le visage et de grosses traînées sur ses seins ; il y en avait même sur ses cheveux et son pubis ! Je lui ai alors demandé s’il était à son goût, elle me regarda et dit d’un air coquin : « OUI ! »

  

Nous lui avons alors donné le bain en prenant un dernier verre. Ses petits tétons pointaient et ses petites fesses étaient rondes et fermes. Je ne manquais pas de caresser sa chatte toute douce et de stimuler subtilement sa vulve bien serrée afin de lui donner l’envie de poursuivre cette découverte.

  

Nous l’avons ensuite reconduite chez elle comme nous le lui avions proposé et lorsque fut venu le moment de nous séparer, elle nous demanda avec un grand sourire si nous voulions bien continuer son initiation ? Elodie et moi nous regardâmes un instant, le sourire de ma bien-aimée ne nécessitait pas davantage de réponse et je donnai à Ludivine notre numéro de téléphone. Elle promis de nous téléphoner dès qu’elle aurait repris ses esprits…

  

Lorsque nous sommes rentrés chez nous, toujours portés par cette expérience extraordinaire que nous venions de vivre, nous avons fait l’amour comme des fous atteignant une série d’orgasmes plus forts les uns que les autres jusqu’à avoir totalement épuisé toute l’énergie sexuelle accumulée … puis nous nous sommes effondrés pour une nuit de sommeil réparateur.

  

Vous avez un talent pour écrire des histoires coquines et vous souhaitez les partager avec le plus grand nombre ? Envoyez-les à l’adresse suivante : natacha.charme@gmail.com et nous les publierons avec plaisir !

  

Vous trouvez ce récit (envoyé par Erick) plus hard ou plus épicé que ceux qu’on vous offre au quotidien? N’hésitez pas à laisser un commentaire pour nous faire part de votre avis et nous aider à vous offrir des histoires toujours meilleures :) . Merci d’avance!

 
 
 

2 Réponses à “Une etudiante au regard mysterieux”

  1.  
  2. Vors dit :

    C'est de l'eau tiède…

  3.  
  4.  
  5. Erick dit :

    ce n'est que la mise en bouche… ne manquez pas une soirée chaude pour Ludivine…

  6.  
 

Poster un commentaire

Vous devez ouvrir un compte gratuit et être connecté pour poster un commentaire.

Citer cet article "Une etudiante au regard mysterieux" sur votre blog :