Soutenez Natacha!

En ajoutant un lien vers "Histoires Erotiques" sur votre blog/site


Ou un logo :  


Tous les liens disponibles...

Ma voisine et sa sœur

Ma voisine et sa sœur

thématique : Le Coin Voyeur
pas de commentaire - postez votre com'
posté le Mercredi 4 mars 2009 par Natacha

Résumé de l’histoire érotique : Alain est fou de sa voisine et ne peut pas s’arrêter de fantasmer sur elle. Ne manquez pas ce récit où il nous raconte tous ses rêves chauds, sans épargner aucun détail, pour notre plus grand bonheur. Encore un mercredi torride sur mon blog d’histoires érotiques.

  

voisine soeur fantasmes histoire

  


Ma voisine et sa sœur me font craquer. J’habite dans un immeuble de dix étages, plein d’étudiantes universitaires, mais je n’aime pas les jeunes. Je préfère de loin les jolies matures, tout comme Sophie, ma voisine.

  

Je connais Sophie depuis quatre ans et il ne se passe pas un seul jour sans que j’imagine que cette notaire coquine me suce et se laisse faire toutes sortes de cochonneries. Ce fantasme est devenu obligatoire, lorsque je me branle au petit matin sous la douche.

  

Ma voisine me rend si fou que mon ancienne copine, sans savoir pourquoi, ressentait une jalousie mortelle contre elle. Je ne sais pas quel âge a Sophie, 45 je suppose, mais cette vieille me fait vraiment capoter.

  

Elle a un petit cul très bien foutu et un corps d’enfer qu’elle entraine tous les jours chez-elle avec son entraîneur à domicile.

  

Oui elle a pris un entraîneur particulier et là-dessus, toutes sortes d’idées coquines me viennent à l’esprit.

  

Je suis sûr qu’ils baisent comme des fous et j’épie par le judas à chaque fois qu’il entre ou qu’il sort de l’appartement de Sophie pour voir le moindre signe de complicité entre eux.

  

Mais je n’ai encore rien trouvé. Moi qui ai un penchant voyeur impossible de freiner, j’ai tout fait pour épier ma voisine, sans aucune chance car elle laisse toujours les rideaux sans jamais les enlever.

  

Cette intimité si jalousement protégée ne fait qu’augmenter mes envies de l’épier en petite culotte ou toute nue, en train de raser sa chatte ou de se doucher.

  

Ces idées sont si puissantes pour mes sens que même en écrivant ça, je bande.

  

Sophie a une sœur qui s’appelle Angélina et qui vient de déménager chez-elle. Angélina est loin d’être une femme prude et timide.

  

Un jour, je l’ai vue en plein “bouche à bouche” dans le palier, avec son petit-ami du moment, un livreur de pizzas un peu con, qui ne sait même pas parler mais bon, c’est son choix.

  

Ce que j’aime le plus chez Angélina c’est sa façon de sortir portant des jeans ultra moulants qui lui rentrent dans le cul. On dirait qu’elle le fait exprès pour attirer tous les regards.

  

Ses pantalons sont tellement serrés que je ne sais plus si son cul est naturel ou bien si c’est l’effet du pantalon qui produit cette rondeur parfaite des fesses.

  

De toute façon elle est craquante mais je ne fantasme jamais sur elle. C’est Sophie qui occupe mon esprit et qui me fait rêver.

  

Un jour, pendant que je prenais mon petit-déjeuner avant d’aller au boulot, je me suis mis à imaginer leurs chattes, et la chatte poilue et naturelle d’Angélina m’a parue moins excitante que la moule soignée de Sophie, délicate et rose, épilée pour le grand bonheur de son entraîneur.

  

J’aimerais bien lécher la foune de ma voisine, et lui faire expérimenter des sensations nouvelles, car je suis très bon avec ma langue.

  

C’est fou, je n’ai jamais vu le sexe de Sophie mais j’y pense si souvent qu’il est devenu familier pour moi.

  

Quand je me branle, j’essaie de l’imaginer toujours avec les mêmes détails, sans rien changer, pour que cette image fixe devienne encore plus réelle.

  

Et même au boulot, je fais une ou deux pauses par jour pour me masturber en pensant à cette superbe femme, que je ne peux effacer de ma tête.

  

Je sais qu’il s’agit peut-être là d’une obsession et que cela pourrait mal tourner si ce penchant pervers continue à me donner des idées, toutes plus folles les unes que les autres mais je m’en fous.

  

J’ai passé toute ma vie à suivre le troupeau, il est temps que je suive un peu mes propres instincts.

  

Au passage, hier j’ai vu Angélina toucher le paquet de son copain dans le palier, en attendant l’ascenseur, et cela m’a fait fantasmer pendant toute la journée.

  

Vous avez un talent pour écrire des histoires coquines et vous souhaitez les partager avec le plus grand nombre? Envoyez-les moi à l’adresse suivante : contact (AT) charmegroup.com et je les publierai avec plaisir!

  

 
 

Poster un commentaire

Vous devez ouvrir un compte gratuit et être connecté pour poster un commentaire.

Citer cet article "Ma voisine et sa sœur" sur votre blog :