Soutenez Natacha!

En ajoutant un lien vers "Histoires Erotiques" sur votre blog/site


Ou un logo :  


Tous les liens disponibles...

Ma prof de piano se dechaine en classe

Ma prof de piano se dechaine en classe

thématique : Confessions intimes
4 commentaires - postez votre com'
posté le Lundi 15 octobre 2007 par Charme

Résumé de l’histoire érotique : Maxime est arrivé de bonne heure au cours de piano. Il fait ça exprès pour rester seul avec sa prof, une jolie brune qui le rend fou. Il entre dans la salle de classe et s’assied devant le piano, en faisant mine de l’attendre. Elle ne tarde pas à venir et lui propose de commencer le cours avant l’heure. Maxime commence à jouer du piano et la musique le fait rêver, il imagine que sa prof se déchaîne, et s’assied toute nue sur le piano, pour se caresser devant lui. Visiblement excité il revient à la réalité sans se douter que sa prof est, elle aussi, très chaude. Un récit à ne pas manquer sur notre blog d’histoires érotiques.

  

prof de piano dechainee

  


J’arrive en général très tôt au cours de piano, une demie heure avant les autres élèves. Je fais toujours ça pour rester seul avec ma prof, Mathilde, une brune très belle qui ne hausse jamais la voix et dont le petit corps d’enfer, me fait rêver depuis longtemps.

  

Je monte les marches de l’académie de musique rapidement, comme pour éviter qu’on me voie. Je parcours vite le couloir étroit et m’arrête devant la porte numéro 11.

  

J’ouvre la porte et pénètre dans la salle spacieuse et presque vide, car il n’y a qu’un piano et quelques fauteuils, destinés aux élèves. La porte est ouverte mais il n’y a personne dedans. Les profs sont allés déjeuner à la cantine ou bien ils sont partis chez eux pour la pause midi.

  

Mes pas retentissent sur les murs et les vibrations arrachent quelques sons au piano. Une lumière douce entre par les fenêtres et me fait rêver. Assis sur le tabouret du piano, je traîne dans mes pensées un moment.

  

Soudain, je sens une main qui s’appuie sur mon épaule droite et une voix sonore qui me dit : tu dors ? C’est Mathilde, ma prof. Elle vient de sortir du toilette car le bruit de la chasse d’eau retentit dans la salle. Je souris car je ne sais pas quoi faire quand elle me parle, tellement son pouvoir de séduction m’anéantit.

  

Elle me dit de profiter pour faire nos répétitions avant l’arrivée des autres élèves. J’acquiesce et elle approche une chaise pour s’asseoir à côté de moi, comme d’habitude. Peu à peu, mes mains jouent du piano, et la musique remplit l’espace énorme de la salle et nous envoûte.

  

C’est bizarre mais c’est la première fois que je ne fais pas d’erreurs ! Je joue comme si j’étais en mode pilote automatique, et mes pensées s’envolent. J’imagine ma prof sous une allure très différente : elle revient du toilette en lingerie et en bas résille très sexy.

  

Elle s’achemine vers le piano doucement et ses beaux seins sautent à chaque pas.

  

Dans mes rêves, il y a un vase avec une fleur rouge sur le piano et une fois près de moi, elle prend la fleur et passe la tige mouillée sur tout son corps. Je n’en crois pas mes yeux mais je continue à jouer car elle me fait signe de ne pas m’arrêter.

  

Sans oser lui désobéir, car ma prof est une femme très exigeante, je reste sur le tabouret pendant qu’elle se déshabille lentement à côté de moi.

  

Je suis du coin de l’œil ce strip-tease coquin qu’elle se plaît à faire au rythme de la musique et mon cœur s’accélère chaque fois plus.

  

Soudain, quand elle a enlevé sa culotte, elle reste toute nue et s’assied sur le piano juste en face de moi. Ses jambes écartées me permettent de voir son sexe visiblement mouillé, juste au dessus de la partition. La sueur coule sur mon front et mes doigts s’appuient sur les touches avec une force et une vitesse frénétiques.

  

La tension sexuelle entre nous est au max. Ma prof coquine est toute déchaînée et, les yeux fermés, elle se caresse au fur et à mesure que la mélodie se déroule. A chaque fois que je fais semblant de m’arrêter elle me pousse à continuer et ce jeu devient vite un vrai martyre pour moi.

  

Une main s’occupe de son sexe et l’autre pince ses tétons raides que je voudrais tripoter avec ma langue à la sauvage, sur le piano. La musique s’accélère chaque fois plus, et je parcours le corps de Mathilde avec mes yeux.

  

Elle est si chaude que j’ai l’impression que sa chaleur parvient jusqu’à moi, à mes mains, à mon visage et à ma langue sèche que je voudrais tremper dans le fruit juteux qui s’offre à ma vue.

  

Soudain, une voix me fait revenir à la réalité. C’est ma prof, Mathilde qui me demande si ça va. Je dis que oui mais, en jetant un coup d’œil rapide à mon entrejambe, je me rends compte que mon excitation est trop évidente.

  

Je n’ose pas la regarder dans les yeux car tout ça me fait rougir de honte. Je baisse le regard.

  

Tout à coup, ma prof se lève et marche rapidement en direction de la porte. Je crois que tout est perdu et que j’ai tout gâché. Mais je la vois fermer la porte à verrou et revenir vers moi avec un regard tout différent.

  

Elle ne me laisse même pas le temps de lui demander ce qu’elle a et, me conduisant vite au toilette, elle me chuchote à l’oreille : « On a quinze minutes pour le faire ».

  

Cela dit : deux lèvres coquines s’emparent des miennes pendant qu’une main indiscrète ouvre la fermeture de mon pantalon.

 
 
 

4 Réponses à “Ma prof de piano se dechaine en classe”

  1.  
  2. francis24 dit :

    superbe ce récit il m’a fait bander :)

  3.  
  4.  
  5. francis24 dit :

    superbe ce récit il m’a fait bander :)

  6.  
  7.  
  8. jacqdbr dit :

    “Quelques notes de musique..” la la la laire… et la nature fait le reste de ce beau récit si mélodieux.

  9.  
  10.  
  11. jacqdbr dit :

    “Quelques notes de musique..” la la la laire… et la nature fait le reste de ce beau récit si mélodieux.

  12.  
 

Poster un commentaire

Vous devez ouvrir un compte gratuit et être connecté pour poster un commentaire.

Citer cet article "Ma prof de piano se dechaine en classe" sur votre blog :