Soutenez Natacha!

En ajoutant un lien vers "Histoires Erotiques" sur votre blog/site


Ou un logo :  


Tous les liens disponibles...

Ma premiere fois avec Mylene

Ma premiere fois avec Mylene

un commentaire - postez votre com'
posté le Jeudi 15 janvier 2009 par erick

Après de merveilleuses fêtes de fin d’année passées auprès de Karina qui furent riches en expériences délicieuses que nous viendrons partager avec vous très bientôt, me voici de retour pour égayer vos longues nuits d’hiver.

  

Pour reprendre en douceur, j’ai envie de vous conter un délicieux souvenir qui m’est revenu à l’esprit lorsque nous volions vers Stockholm.

  

premiere fois histoire

  

C’était vers la troisième ou la quatrième année de lycée. Mylène était arrivée d’une autre école suite à la séparation de ses parents. J’étais d’un naturel toujours très timide et mon corps n’avait pas encore été façonné par les nombreuses heures de sport qui firent de moi un esprit sain dans un corps sain.

  

Elle n’avait rien de commun avec les modèles qui envahissent les revues féminines et masculines mais elle avait quelque chose de différent des autres filles de mon année. Quelque chose de plus mature qui faisait que tous les garçons la remarquaient et tournaient autour.

  

Elle avait beau être de petite taille, sa silhouette était remarquablement bien galbée tant au niveau de son joli petit cul, que je ne manquais pas une occasion de mater, qu’au niveau de sa poitrine bien ferme qu’elle aimait laisser libre dans ses petits tops moulants d’été. Il n’y avait dans son attitude aucune provocation vulgaire, juste une envie de liberté mais qui n’avait échappé à aucun d’entre nous !

  

A cette époque, elle représentait tout mon contraire : joviale, séductrice, affable si bien que je ne me faisais aucune illusion de réussir à attirer son attention même si elle me fascinait depuis le premier jour … Mais, parfois la vie vous donne un petit coup de pouce inattendu… !

  

La demi-sœur de Mylène avait été notre voisine quelques années auparavant et ma sœur l’avait particulièrement bien connue à ce moment puisqu’elles avaient le même âge. De plus, depuis son arrivée à l’école, elle et sa mère avaient élu domicile à quelques rues de chez mes parents.

  

Ces éléments, si infîmes soient-ils, me donnèrent une longueur d’avance par rapport aux autres garçons, plus locasses et mieux batis que moi, qui tournaient autour d’elle ! Nous avions beau être très différents, il y avait un lien affectif particulier entre nous qui n’était pas pour me déplaire et même si je ne me faisais pas d’illusion sur un avenir commun, je ne pouvais m’empêcher de fantasmer sur elle !

  

Au début, nous n’avions pas l’occasion de partager notre chemin car elle empruntait un petit raccourci uniquement accessible aux piétons qui lui faisait gagner pas mal de temps alors qu’il m’en aurait fait perdre !

  

Un peu après ses 16 ans, Mylène acheta une petite Honda 50 cc qui lui permit de gagner pas mal de temps mais qui l’obligea à emprunter les chemins carrossables. Celui qui était le plus direct pour elle passait devant chez moi …

  

Un soir, en sortant de l’école, elle me rattrapa et me proposa, sans la moindre arrière pensée, de me déposer … J’avais espéré plus d’une fois avoir cette chance et voila qu’elle me tendait les bras : sentir mon bas ventre contre son joli petit cul, un rêve qui pouvait rapidement devenir un cauchemar …

  

J’étais pétrifié à l’idée de ne pas pouvoir contrôler mon excitation et d’être pris d’une érection si minime soit-elle ! Mais je ne pouvais pas refuser une pareille proposition sous peine de le regretter toute ma vie !

  

Evidement … ce qui ne devait pas arriver, arriva … les vibrations de la moto, le parfum de Mylène, la chaleur et la douceur de son petit cul, s’en était trop … il ne fallut pas la moitié du trajet pour que je sois pris d’une belle érection !

  

Je fus fort étonné de constater qu’elle ne manifestait pas le moindre signe de réaction et lorsqu’elle arriva devant chez moi, je fus encore plus étonné : elle ne s’arrêta pas et continua sans rien dire !

  

Je n’en cru pas mes yeux lorsqu’elle emprunta son allée de garage pour s’arrêter devant sa porte en m’invitant le plus naturellement du monde à descendre. Elle gara sa moto, retira son casque, me fit un sourire discret puis m’invita à entrer.

  

Elle ferma la porte derrière moi puis me dit avec un regard malicieux que sa mère ne rentrait pas avant deux bonnes heures …

  

Elle s’approcha de moi, pris mes mains dans les siennes avant de déposer tendrement un bref, mais délicieux baiser sur mes lèvres. Jamais je n’avais été si nerveux !

  

Elle me dit : « Tu ne l’as jamais fait … » à quoi je répondis par un mouvement de tête que non. Elle enchaîna en m’invitant à la suivre.

  

Nous gravîmes l’escalier qui conduisait à sa chambre où elle m’invita à entrer. Elle m’abandonna quelques instants au milieu de la pièce pour aller fermer les tentures puis elle revient près de moi.

  

Sans un mot, elle détacha ma ceinture et déboutona mon pantalon afin d’enlever aisément le haut de mes vêtements. Comme elle sentait que je n’osais pas faire de même avec elle, Mylène prit mes mains et les posa sur ses hanches afin que je me décide à dévoiler sa jolie poitrine qui commençait à durcir laissant apparaitre ses tétons à travers son joli top.

  

Lorsque nous fûmes tout deux torses nus, pendant que je découvrais de mes mains ses seins gonflés de désir, elle continua et descendit ma fermeture Eclair avant de faire tomber mon jeans sur mes chevilles.

  

Mon sous-vêtement ne disimulait plus rien de mon sexe tant il était tendu et dessinait clairement une ligne bien droite ! Mylène marqua un petite pause avant de continuer afin de bien prendre mesure de ce gourdin bien dur qui lui avait fait envie au point de renoncer à tous les usages habituels.

  

Avec une certaine nervosité, elle écarta l’élastique de mon slip en observant attentivement ce beau membre qui s’échappa et se dressa directement vers son visage. Elle m’invita alors à me tourner et à m’assoir sur le lit pour me dépétrer de mes vêtements qui bloquaient mes chevilles.

  

Elle regarda longuement mon sexe avant de se relever et de s’approcher alors de moi pour m’inviter à retirer son pantalon. J’étais très nerveux à l’idée de découvrir enfin un corps de femme entièrement nu. Je laissai glisser son pantalon sur ses chevilles, comme il était assez souple, elle n’eu pas besoin de se baisser pour s’en dégager, elle s’approcha alors davantage afin que je n’hésite plus une seconde à lui enlever sa culotte, derrnère barrière vers le plaisr !

  

Je m’exécutai en ne manquant pas l’occasion de savourer le contact de ses fesses merveilleusement douces et fermes. Elle passa sa main dans mes cheveux pour m’inviter à couvrir sa toison de baisers. Je ne me fis pas prier pour embrasser sa jolie petite chatte dont je découvrais l’humidité.

  

J’étais surexcité et je sentais mes fluides perler à la pointe de ma verge, je n’eu pas besoin de dire quoi que ce soit à mon initiatrice qui s’accroupit alors devant moi pour prendre mon sexe délicatement en main afin de le guider vers sa bouche. Avec de merveilleux petits coups de langue, elle lécha méticuleusement cette substance transparente et visqueuse qui semblait lui plaire.

  

Sans lacher ma verge, elle se redressa, écarta largement ses jambes m’offrant une vision fugitive incroyable sur son sexe luisant de désir avant de s’assoir sur moi et de s’enfoncer sur mon dard dur comme la pierre.

  

Nous étions tous les deux chauds comme la braise et bien conscients que nous pouvions l’un comme l’autre exploser à tout moment. Je caressais ses fesses, embrassais ses seins, son cou, sa bouche, …

  

Mylène contrôlait de son mieux et veillait à marquer des petits temps d’arrêt lorsqu’elle me sentait sur le point de tout balancer mais après quelques minutes à peine de délectation, je la suppliai de se lacher tant je sentais que je perdais tout contrôle de mon corps ! Cette belle brunette fut alors envahie de spasmes incontrôlables durant lesquels elle criait à pleine voix de grands : « OUI !!! » qui décuplèrent mon excitation et mon plaisir.

  

D’une manière qui dépassait mes fantasmes les plus osés, ma copine de classe m’arracha le premier orgasme de ma vie et me fit pousser un grand rugissement de plaisir dont je n’aurais jamais soupçonné la force quelques instants auparavant !

  

Nous restâmes enlacés un bon moment ainsi à reprendre notre souffle, puis elle m’invita à l’accompagner pour prendre un bon bain relaxant et rafraichissant.

  

Consciente de l’effet qu’elle avait sur moi, elle me chariat un peu pour renforcer cette situation qui ne semblait pas lui déplaire et je me détendi en me laissant prendre à son jeu d’initiatrice coquine et complice.

  

Les mains baladeuses de Mylène exploraient mon corps mais elle semblait tout particulièrement fascinée par mon sexe de dimension respectable. Après l’avoir massé quelques minutes pour en appaiser les dernières tensions, ses caresses devinrent petit à petit une douce masturbation qui ne tarda pas à me faire reprendre vigueur.

  

Nous sortîmes du bain nous séchâmes mutuellement, nos mains entamaient de nouvelles explorations qui ne tardèrent pas à nous mettre dans tous nos états. Aussi excités l’un que l’autre, nous regagnîmes la chambre.

  

Cette fois-ci, plus question de passer les préliminaires, je voulais découvrir la moindre parcelle de son corps, la faire frémir de toutes les manières possibles et imaginables !

  

Je commençai par glisser mon majeur dans son sexe pour découvrir la merveilleuse douceur de l’intimité des femmes puis elle m’invita à gouter son nectar acidulé qui me surprit quelque peu mais dont je devins rapidement accro comme beaucoup de mes semblables.

  

Complétement mise à feux, Mylène m’invita à m’allonger sur le dos et m’offrit ma permière fellation en vue de me préparer pour un nouvel assaut. Elle n’était pas experte de cette technique mais elle savait néanmoins y faire, si bien qu’en quelques minutes à peine, j’avais à nouveau une gaule d’enfer.

  

Elle s’allongea à son tour sur le dos et m’invita à venir lui faire l’amour comme elle me l’avait si bien fait juste avant.

  

Je me glissai délicatement dans son sexe détrempé et dilaté à souhait. Je faisais de mon mieux pour contrôler mon ardeur et faire durer son plaisir jusqu’à l’avoir porté à l’extase. Ses bras me serraient, ses mains s’agrippaient à mes fesses pour que je reste bien au fond de son corps, j’ondulais de plus en plus vigoureusement jusqu’à sentir son entrejambe vibrer de plaisir et m’arracher un nouvel orgasme durant lequel nos cris se mélangèrent dans une merveilleuse communion de jouissance.

  

Je m’effondrai alors à ses côtés quelques instants avant de filer sous la douche et me rhabiller avant que sa maman ne rentre. Mylène quant à elle savourait cet instant en me regardant m’affairer confortablement installée sur la chaise qui se trouvait devant sa chambre !

  

Ce moment intense ne devait pas miner notre quotidien et nous nous promîmes de ne pas laisser les banalités nous envahir. Laissant aux petits-amis et petites-amies, les hauts et les bas, nous gardîmes le meilleur pour nous deux en restant épisodiquement des amants secrets jusqu’à ce que nos routes se séparent à la fin du lycée.

  

Vous avez un talent pour écrire des histoires coquines et vous souhaitez les partager avec le plus grand nombre? Envoyez-les moi à l’adresse suivante : contact (AT) charmegroup.com et je les publierai avec plaisir!

  

Vous trouvez ce récit (envoyé par Erick) plus hard ou plus épicé que ceux que je vous offre au quotidien? N’hésitez pas à laisser un commentaire pour me faire part de votre avis et m’aider à vous offrir des histoires toujours meilleures. :) Merci d’avance! Si vous voulez contacter l’auteur de cette histoire envoyez-lui un email à l’adresse : erick_elodie (AT) yahoo.fr

 
 
 

Une Réponse à “Ma premiere fois avec Mylene”

  1.  
  2. Charme dit :

    C'est une superbe histoire, comme d'habitude. Je suis vraiment très contente de te revoir sur Charme. Vivement les nouvelles aventures de Ludivine !!

  3.  
 

Poster un commentaire

Vous devez ouvrir un compte gratuit et être connecté pour poster un commentaire.

Citer cet article "Ma premiere fois avec Mylene" sur votre blog :