Soutenez Natacha!

En ajoutant un lien vers "Histoires Erotiques" sur votre blog/site


Ou un logo :  


Tous les liens disponibles...

Ma cousine Sarah se sent coquine

Ma cousine Sarah se sent coquine

thématique : Fellation
2 commentaires - postez votre com'
posté le Mardi 30 septembre 2008 par Natacha

Résumé de l’histoire érotique : Damien héberge toujours Sarah, sa cousine, lorsqu’elle monte dans la capitale. Cette fois-ci il a prévu une soirée d’accueil très chaleureuse, dans un bar branché du quartier. Notre ami rentre plus tôt que d’habitude du boulot pour tirer un maximum de profit de la soirée. Mais quelle n’est pas sa surprise en trouvant sa cousine coquine dans la baignoire, en train de s’amuser avec un vibro. Un récit très chaud que notre blog d’histoires érotiques nous propose aujourd’hui.

  

  


Sarah ne vient que rarement à Paris, car elle habite à Aix et la fac ne lui laisse pas beaucoup de temps libre. Lorsqu’elle vient dans la capitale, je l’héberge en général chez-moi car on est très proches et il y a toujours eu du feeling entre nous.

  

Cette fois-ci ma cousine est arrivée le matin et, pendant que je travaille au boulot, elle est censée s’installer dans la maison.

  

Cette bombe atomique (c’est ma cousine mais je dois avouer que je ne suis pas du tout insensible à ses charmes) m’a promis de rester jusqu’au week-end pour pouvoir profiter de la ville nocturne.

  

Je rentre du bureau vers seize heures de l’après-midi. Je veux l’inviter à boire une bière dans un bar très chic que j’ai découvert il y a quelques jours, dans un coin tranquille du quartier.

  

J’ouvre la porte de l’appartement et j’entre doucement pour ne pas la réveiller au cas où elle serait en train de dormir. Je m’achemine vers ma chambre, que j’ai mise à sa disposition pendant son séjour à Paris, mais elle n’est pas là.

  

Soudain, j’entends des clapotements d’eau qui viennent de la salle de bain. La porte est entrouverte et je fonce.

  

Des idées très cochonnes me viennent à l’esprit et j’imagine Sarah toute nue en train de prendre un bain dans la baignoire.

  

Heureusement que c’est bien le cas et, sans pouvoir me retenir, mes yeux parcourent la partie visible de son corps avec une voracité incroyable.

  

Ses petits seins, aux tétons pointus, me font bander presque immédiatement et son visage de coquine me met l’eau à la bouche.

  

Je me dis qu’elle m’a entendu arriver et qu’elle sait que je suis là, sur le point d’exploser devant le spectacle très bandant qui s’offre à ma vue.

  

Ma cousine coquine caresse ses épaules nues. Soudain, elle ouvre une boîte noire et en sort un objet cylindrique, peint en rose.

  

Je n’en crois pas mes yeux : c’est un vibromasseur, qu’elle allume et fait disparaître tout de suite sous l’eau. Ses grimaces de bonheur en disent long sur l’usage cochon qu’elle en fait et mon cœur s’accélère.

  

Je voudrais bien ouvrir la porte de la salle de bains et me la taper sans plus de manières.

  

«oooooohhhhhhhhh mmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmm»

  

Elle pousse de petits gémissements et l’eau commence à descendre. Son corps apparaît peu à peu sous mes yeux. Elle est assise dans la baignoire, les jambes bien écartées.

  

Avec de légers mouvements de bascule je vois son bras bouger mais le rebord de la baignoire m’empêche de voir davantage.

  

J’imagine le vibro rose allant et venant, dans sa chatte, et je ne peux m’empêcher de me branler, en regardant ma cousine coquine, folle de sexe.

  

Soudain, un mouvement maladroit de mon bras me fait pousser la porte et zut, je suis dans la salle de bain, ma bite entre mes doigts.

  

Ma cousine coquine me sourit et me prie de m’approcher. Mes jambes tremblent.

  

Je lui obéis tout de suite et, appuyant mes genoux sur le rebord de la baignoire, je lui offre mon membre raide, qu’elle se met à sucer très goulûment.

  

Il me semble rêver et, la laissant lécher mes couilles et astiquer ma verge à gros coups de langue, je me concentre sur mon propre plaisir.

  

Je jette des coups d’œil rapides à sa moule en feu, qu’elle masturbe avec des va-et-vient très appuyés.

  

Je vois aussi son clito tout rouge et palpitant, qu’elle frôle de temps en temps avec son sextoy, en se tordant de plaisir.

  

Tout chez-elle me rappelle mes premières rencontres furtives, aux toilettes de la fac avec des salopes, prêtes à tout pour prendre leur pied.

  

Les lèvres charnues de ma cousine coquine pompent comme un aspirateur et je me laisse traîner dans mes pensées, en l’imaginant sur un lit, à quatre pattes, en train d’endurer mes coups de bite, l’un après l’autre.

  

«Ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh»

  

Quel plaisir. Sarah ne lâche pas prise et ses allers-retours me font taper sur le fond de sa gorge avec mon gland, qui ne cesse de mouiller.

  

Ses petits seins, qui ont énormément grossi, me font capoter et, me sentant venir, je la préviens que je suis sur le point d’atteindre l’orgasme.

  

Le sourire aux lèvres, la petite Sarah sourit et continue à me sucer jusqu’à ce qu’elle ait avalé tout mon foutre.

  

Puis, le vibro toujours dans la chatte, elle accélère ses mouvements pour jouir, au milieu de spasmes infernaux.

  

Vous avez un talent pour écrire des histoires coquines et vous souhaitez les partager avec le plus grand nombre? Envoyez-les à l’adresse suivante : contact (AT) charmegroup.com et nous les publierons avec plaisir!

  

 
 
 

2 Réponses à “Ma cousine Sarah se sent coquine”

  1.  
  2. Chester34 dit :

    j'adore les histoires de Charme.com merci pour ce régal au quotidien !

  3.  
  4.  
  5. Matthew29 dit :

    J’adore cette histoire avec Sarah la jolie cousine sexy!

  6.  
 

Poster un commentaire

Vous devez ouvrir un compte gratuit et être connecté pour poster un commentaire.

Citer cet article "Ma cousine Sarah se sent coquine" sur votre blog :