Soutenez Natacha!

En ajoutant un lien vers "Histoires Erotiques" sur votre blog/site


Ou un logo :  


Tous les liens disponibles...

Les plaisirs d’Aurore

Les plaisirs d’Aurore

4 commentaires - postez votre com'
posté le Jeudi 2 octobre 2008 par erick

En savourant la fin de notre bouteille de vin, avant de nous dire « bonsoir », nous avons conversé tendrement avec Aurore. Une question me taraudait l’esprit : quelle était vraiment son orientation sexuelle ? Sa fougue à conquérir Karina tout comme sa fougue à endurer mes coups de butoir les plus rudes m’avait comblé mais intrigué. Je lui ai donc demandé, tout en m’assurant de ne pas être inconvenant, si elle pouvait nous éclairer.

  

La belle avocate commença donc à nous raconter comment lui était venu son goût pour les femmes sans pour autant la décourager des représentants du sexe fort les mieux appliqués.

  

  


Les événements qui allaient bousculer sa vie se passèrent dans les mois qui suivirent son arrivée à l’université. Après quelques rencontres amoureuses et sexuelles sans lendemain, elle vivait enfin une relation avec un garçon qu’elle avait rencontré par l’intermédiaire d’amis communs.

  

Il était intelligent et beau gosse, lorsqu’il en avait la possibilité, il gagnait un peu d’argent en posant comme modèle pour diverses collections de vêtements. Ses copines l’enviaient et ça la rendait plutôt fière.

  

La seule personne qui ne lui témoignait pas la moindre trace de jalousie c’était sa partenaire de tennis, Lucie, elles avaient commencé le tennis ensemble au début de l’année sans se connaitre auparavant et le courant était, tout de suite, bien passé entre elle. Dès que leur niveau leur permit, elle commencèrent naturellement à se retrouver après les cours pour échanger quelques balles et progresser ensemble.

  

Tout semblait des mieux parti pour le début d’une longue et belle amitié, dès le départ, elles partageaient le même vestaire, leurs nudités étaient tout à fait naturelles l’une pour l’autre et tout se passait sans la moindre convoitise.

  

Aurore était enfin une femme comblée par son partenaire du moment qui l’avait mené à découvrir le plaisir ultime. Il était présent mais pas omniprésent car ses études et son travail occasionnel pour les revues de mode lui prennaient une bonne partie de son temps, ce qui n’en rendait les retrouvailles que plus enflammées.

  

Au départ, il n’y eu pas vraiment d’événement majeur qui puisse être considéré comme un détonnateur mais petit à petit, nuit après nuit, Lucie devint de plus en plus présente dans les rêves d’Aurore, d’abord sa voix, puis ses yeux, son visage, son corps occupèrent l’inconscient de celle qui n’était alors qu’une étudiante en droit.

  

Notre conteuse d’un soir nous expliqua à quel point ces images sans cesse plus présentes lui apportèrent question sur question. Elle commençait à se sentir mal à l’aise et son amie se rendait compte qu’il se passait quelque chose… mais que faire… tout lui exlpiquer … ?

  

C’était bien trop tôt pour elle qui ne savait même pas ce qu’elle voulait vraiment au fond d’elle-même. C’était risquer de tout gacher peut-être pour rien. C’est vrai que les mauvais amants la rebutaient mais elle ne pouvait se passer des plaisirs que lui apportait son mannequin bien fait sous tout rapport… bref le doute dans toute sa splendeur !

  

Le trouble fut poussé à son paroxisme dans l’esprit d’Aurore la nuit ou elle fut réveillée en sursaut par l’humidité qui envahissait son entrejambe alors que les images qui s’estompaient, étaient celles de Lucie sous la douche !

  

Elle hésita par deux fois avant de se rendre à leur rendez-vous suivant mais fuir n’était pas dans sa nature !

  

Leur partie se déroula presque normalement, les deux faisaient nettement plus de fautes que d’habitude mais elles en rigolaient ensemble plutôt que de s’énerver.

  

Lorsque vint le moment particulier de la douche, Aurore faisait tout son possible pour rester naturelle mais elle ne pouvait s’empêcher de matter son amie qui se déshabillait. Elle sentait son sexe s’humidifier et ça la prétrifait.

  

Notre mystérieuse partenaire trainait beaucoup plus qu’a l’accoutumée ce qui intriguait très fort Lucie qui était déjà partie sous la douche. Lorsqu’Aurore entra dans la grande douche commune, elle ne regarda que furtivement sa partenaire de peur qu’elle ne décèle le durcicement de sa poitrine avant de ne pouvoir prétendre à l’effet de la fraicheur de la douche.

  

Sentant que son amie n’était pas bien, Lucie s’approcha d’elle et posa les mains sur ses épaules. Cette dernière ne pu s’empêcher de sursauter dans un mélange d’envie, de peur et d’excitation.

  

Lucie toute surprise l’interrogea pour savoir ce qui se passait depuis quelques semaines qui la rendait si différente. Aurore était sans voix… Elle fixait Lucie dans les yeux… La seule chose qu’elle réussit à faire, guidée par ses sens, fut de prendre la main de Lucie et de la diriger délicatement vers son entrejambe en feu. Elle redoutait l’instant qui suivrait ce geste d’audace. Comment Lucie allait-elle réagir ?

  

Dans un premier temps, se fut par un sourire que son amie répondit, ensuite, elle prit à son tour la main de sa partenaire pour la poser sur son entrejambe. Quelle ne fut pas la surprise pour Aurore de découvrir que Lucie était dans le même état. Elles se relaxèrent rapidement, leurs visages s’approchèrent et elles retrouvèrent leur tendre sourire complice en moins de temps qu’il faut pour le dire, puis, se fut le moment si mémorable de la découverte mutuelle de leurs corps.

  

Aurore commença par poser délicatement les mains sur les seins de son amie, elle palpait tendrement cette belle poitrine légèrement plus volumineuse que la sienne tout en couvrant le cou de sa compagne de baisers. Ensuite, naturellement, Lucie lui réciproqua affectueusement ces doux plaisirs.

  

Petit à petit, la bouche de Lucie descendi à la découverte de la poitrine de sa partenaire. Elle s’agenouilla pour titiller les mamelons bien durs d’Aurore dont le visage exprimait de plus en plus clairement le bien-être que ces diverses caresses lui procurait. Ensuite, notre conteuse s’abaissa à son tour pour faire de même.

  

Elles étaient toutes les deux au comble de l’excitation. Notre amie nous expliqua qu’elle aurait bien du mal à raconter le suite avec précision tellement tout s’embala à partir de l’instant précis où la main de Lucie commença à masser merveilleusement sa foune en feu !

  

Son corps entier frissonait de partout. Se sentant sur le point de perdre tout contrôle, Aurore s’empressa de prodiguer à son amie de profondes caresses qui eurent pour don de la surexciter encore davantage ! Les deux jeunes lesbiennes s’offrirent alors une séance de doigtage effrenée jusqu’à atteindre un orgasme extrêmement puissant qui les secoua des pieds à la tête.

  

Les deux jeunes femmes restèrent ainsi debout sous la douche de longs instants à reprendre leur souffle, ne pouvant détacher leur regard l’une de l’autre. Puis elles s’embrassèrent tendrement jusqu’à avoir totalement appaisé la tension sexuelle qui s’était accumulée.

  

Aurore termina en nous expliquant que le plaisir qu’elle avait ressenti était nouveau et délicieux, mais qu’elle ne voulait pas qu’il devienne une fin en soit … C’était juste le désir d’être comblée par une personne qui pouvait vraiment comprendre ce qu’elle ressentait au plus profond de sa chair.

  

Elle ajouta que lorsqu’elle flashait sur quelqu’un, qu’il soit homme ou femme, blanc ou noir, jeune ou moins jeune … elle était prête à toutes les audaces pour arriver à ses fins …!

  

Vous avez un talent pour écrire des histoires coquines et vous souhaitez les partager avec le plus grand nombre? Envoyez-les à l’adresse suivante : contact (AT) charmegroup.com et nous les publierons avec plaisir!

  

Vous trouvez ce récit (envoyé par Erick) plus hard ou plus épicé que ceux qu’on vous offre au quotidien ? N’hésitez pas à laisser un commentaire pour nous faire part de votre avis et nous aider à vous offrir des histoires toujours meilleures. :) Merci d’avance! Si vous voulez contacter l’auteur de cette histoire envoyez-lui un email à l’adresse : erick_elodie (AT) yahoo.fr

 
 
 

4 Réponses à “Les plaisirs d’Aurore”

  1.  
  2. robin dit :

    toujours des histoires à faire craquer, merci Erick, que serions-nous sans tes récits coquins!

  3.  
  4.  
  5. Roger dit :

    C'est chaud, merci Erick :D

  6.  
  7.  
  8. pablo dit :

    t'es au top Erick… tres sensuel, tres hérotique… encore encore encore

  9.  
  10.  
  11. Erick dit :

    Ne t'inquiète pas… je ne risque pas d'oublier un public si enthousiate! A bientôt

  12.  
 

Poster un commentaire

Vous devez ouvrir un compte gratuit et être connecté pour poster un commentaire.

Citer cet article "Les plaisirs d’Aurore" sur votre blog :