Soutenez Natacha!

En ajoutant un lien vers "Histoires Erotiques" sur votre blog/site


Ou un logo :  


Tous les liens disponibles...

Les chinoises sucent tres bien

Les chinoises sucent tres bien

3 commentaires - postez votre com'
posté le Mercredi 30 mars 2011 par Natacha

Résumé de l’histoire érotique: Thierry nous envoie ce récit direct de Hong Kong où il travaille depuis deux semaines. Il lit mon blog d’histoires érotiques au quotidien et a voulu faire son apport, encouragé par les beautés asiatiques qu’il a pu voir dans ce pays merveilleux qu’est la Chine. Merci mon beau pour ce témoignage super excitant qui m’a laissée très chaude.

  

  

Je regarde la montre et il reste encore une heure et demie de boulot. Le temps passe très lentement ce matin. À la pause déjeuner je dois faire des démarches dans le bâtiment de la banque, sur le même complexe d’entreprises.

  

La ville de Hong Kong est énorme et les parcs ultramodernes sont très nombreux. Je travaille au nord de la ville, dans un secteur presque exclusif pour les cadres.

  

Au bas de chaque bâtiment il y a des restos avec des plats typiques où des serveuses habillées à l’ancienne accueillent les clients.

  

L’une des chinoises du resto de mon bâtiment me tourne autour. J’ai réalisé qu’elle est toujours là quand je descend, regardant du coté des ascenseurs et puis quand elle me voit venir me fait un signe de tête comme en disant : “voilà”

  

Jusqu’à maintenant rien ne s’est passé mais, je suis passé de la tendresse envers elle jusqu’à l’excitation la plus animale.

  

Je me suis rendu compte que sous ses habits lâches se cachait une jolie femme, petite et à la taille de guêpe car je l’ai vue en tenue normale, jeans et t-shirt.

  

Au cul plutôt petit mais aux gros nichons, cette chinoise ne cesse de revenir dans mes pensées. Il faut juste que je la trouve un peu plus loin de l’endroit où je travaille car mes boss sont toujours à l’affut et c’est très mal vu que quelqu’un mélange le travail et le sexe.

  

En plus les chinois croient que les occidentaux sommes accros aux putes et si on nous voit nous approcher d’une fille locale, ils croient qu’on est en train de négocier un bon prix pour coucher ce qui n’est pas le cas pour cette serveuse.

  

J’ai un ami chinois qui m’a aidé à me renseigner au sujet d’elle. Il m’a dit qu’elle étudie la biochimie à la fac et qu’elle a un enfant.

  

Une mère chinoise qui vise un mec occidental comme ça, elle doit avoir des couilles comme on dit, car c’est très mal vu. Je me demande si elle ira jusqu’à me parler, ou établir un contact quelconque, ou si c’est moi qui dois m’en occuper.

  

J’aimerais bien mais je suis bien comme ça. L’autre jour en prenant ma douche, je l’ai ramenée dans mes pensées, toute petite qu’elle est.

  

En la déshabillant avec l’imagination j’ai découvert ses petits seins et sa foufoune touffue, douce au toucher et mouillée.

  

Je l’ai fait venir jusqu’à moi, dans le petit carré de ma douche et s’agenouiller pour me sucer. Rien qu’en l’imaginant j’ai bandé, mais bandé dur comme si elle était vraiment là.

  

Et je bande aussi maintenant en me souvenant la petite branlette que je me suis fait. En fermant les yeux je l’ai imaginée agenouillée, sa petite bouche grande ouverte pour recevoir mon gros engin jusqu’au fonde de la gorge le serrant avec ses petites mains adorables comme qui prend un casse croute et le mord par un bout.

  

Je la trouve vraiment gourmande de bite cette jeune chinoise, à mon avis, les asiatiques ne savent pas comment combler leurs meufs car elles courent après les occidentaux comme les mouches autour du miel.

  

La chinoise, dans mes rêves, pompait mon gland et puis crachait de la salive sur ma bite pour l’avaler de nouveau jusqu’au fond, jusqu’à l’étouffement.

  

Ma bite est dure encore une fois, mais dure comme jamais avant, plus dure que dans la douche. Le temps passe lentement et l’asiatique aux gros nichons revient encore une fois.

  

Je me rappelle aussi avoir imaginé sa chatte aux lèvres roses et son trou du cul serré, que personne n’a encore touché.

  

J’aimerais bien dépuceler son anus et la regarder dans un miroir, regarder ses yeux fendus se fermer pendant qu’elle subit une sodomie profonde et rapide, une sodo comme seules les chinoises seraient capables de supporter.

  

Le souvenir des branlettes que je lui ai dédiées me fait bander encore plus dur et je laisse passer un moment avant de me remettre debout pour aller aux toilettes où je compte décharger tout mon foutre accumulé pendant ces deux premières semaines de séjour en Chine.

  

Vous avez un talent pour écrire des histoires coquines et vous souhaitez les partager avec le plus grand nombre? Envoyez-les moi à l’adresse suivante : contact (AT) charmegroup.com et je les publierai avec plaisir!

  

Vous trouvez ce récit (envoyé par Thierry) plus hard ou plus épicé que ceux qu’on vous offre au quotidien ? N’hésitez pas à laisser un commentaire pour nous faire part de votre avis et nous aider à vous offrir des histoires toujours meilleures.

  

 
 
 

3 Réponses à “Les chinoises sucent tres bien”

  1.  
  2. Bonjour,
    je pense pas qu’on puisse dire qu’une femme asiatique du pays ” A ” est meilleure au lit qu’une femme asiatique du pays ” B “.
    Mais une chose est certaine c’est que dans notre éducation (et cela même pour les femmes asiatiques nées en France comme moi) on nous inculque la notion de satisfaire notre ” homme au lit “.
    De plus en ayant discuté avec des amies dont une Japonaise, une thaïlandaise, une vietnamienne, une Chinoise et une Coréenne on est toutes ” bonne au lit ” selon un terme masculin car on aime le sexe ^_^

  3.  
  4.  
  5. Jerome dit :

    Avant d’être en couple j’ai pas mal roulé ma bosse et en nana j’ai tjrs eut des asiatiques et les chinoises bof au contraire c’est les moins entreprenante, du moins celle que j’ai connu 8)

  6.  
 

Poster un commentaire

Vous devez ouvrir un compte gratuit et être connecté pour poster un commentaire.

Citer cet article "Les chinoises sucent tres bien" sur votre blog :